Des étoiles plein les yeux

étoiles plein les yeux
étoiles plein les yeux
[Par Ronan Chérel]

Des étoiles plein les yeux

À l’occasion de l’exposition « Des étoiles plein les yeux », nous avons souhaité vous présenter une photo phare de ce projet Erasmus+ dans le journal Mediaparks.

Comment des jeunes sont-ils passés d’une identité de quartier à une identité européenne : c’est ce voyage que cette exposition vous propose d’accomplir. Dans un projet Erasmus+, Mediaparks qui vient de se clôturer, des adolescents de trois pays européens différents – Roumanie, Grèce et France – ont dépassé leur timidité, leurs appréhensions et leurs préjugés pour rédiger des articles en français, en roumain et en grec, sur les  thématiques de l’identité et du partage, sur ce qu’ils pensent du monde. Le but était de leur faire découvrir des racines communes, une identité commune, un cœur européen commun.  Ces étoiles qui les animent, au final, ne sont pas les étoiles du  drapeau européen, mais celles qu’ils vous offrent en partage en exposant les photos de leurs voyages à vos regards. 

Ici, deux jeunes filles émergent de la pénombre. Allongées à même le sol contre un mur, elles regardent ensemble l’écran d’un smartphone. Une lumière oblique et diffuse provenant du dehors illumine le profil des deux personnages qui ne se doutent pas de notre présence. Elles sourient, s’amusent visiblement de la même image. La complicité qui nous lie à elles sans les connaître tient à ce que leur attitude, à la fois nonchalante et amusée, capte notre attention. La photographie a réussi à capter un moment de vie simple, anodin, mais aussi pur et vivifiant : passer du temps hors du temps, pouvoir se poser sans contraintes ni tracas. La curiosité que nous éprouvons envers leur attitude est renforcée par leur sourire espiègle. Nous y lisons toute leur jeunesse, leur insouciance. Pour l’histoire, sachez que la scène se déroule en Roumanie et que les deux jeunes filles, originaires d’Athènes, postent sur les réseaux sociaux des images d’elles prises quelques minutes auparavant… Elles venaient de s’initier à la poterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *