Féminisme et vie privée, l’alliance impossible ?

JMP001-4
JMP001-4
[Par Célia Martel]

Féminisme et vie privée, l'alliance impossible ?

J’ai vu ta dernière photo sur Instagram, t’es sûre de vouloir la laisser… ?

Et moi je viens de voir ton message, t’es sûre de pas être sexiste ? Qu’est-ce qui te pose problème ?  

Tu sembles un peu dénudée. Tu as pensé au fait que ton profil pouvait être visité par des milliers de personnes, y compris des entreprises chez qui tu aurais postulé pour un travail ou un stage ? 

C’est vrai, je ne me suis pas posé la question. Mais mes capacités intellectuelles ne dépendent pas de l’intensité du plongeant de mon décolleté. Et puis la société évolue, donc la femme aussi.

OK pour le féminisme, mais n’oublions pas que les mentalités tendent souvent davantage vers le jugement de l’autre que son acception. L’émancipation féminine peut aussi se faire par le dialogue, pas seulement par la provocation. 

Mais à l’ère des réseaux sociaux, le dialogue se fait par le corps qui devient un moyen d’expression à part entière. Poster une photo où l’on devine un sein, une hanche ou bien une attitude qui pourrait être qualifiée d’attirante est aujourd’hui une manière de faire passer certains messages. 

Sauf que ces messages peuvent être controversés ou même mal interprétés. Un montage très simple peut également détourner le réel but d’une image et la rendre totalement contraire au souhait de la personne impliquée. Et puis tu as pensé aux hommes en rut ? Ceux qui harcèlent, qui se font plaisir devant ton image ? 

OK pour les photomontages. Mais comme tu l’as dit, les montages sont si simples à faire qu’il est aussi possible de changer une photo avec une personne portant un pull et un jean en une personne nue. Quant aux hommes, ce n’est pas à moi de faire attention de ne pas attirer leur regard malveillant, mais à eux et à leurs parents de s’assurer qu’ils ne causeront de tort à personne. Comme l’ont si bien dit les groupements féministes, « au lieu de protéger vos filles, éduquez vos fils ». Et puis toi, aurais-tu eu le même cheminement de pensée si un homme avait été torse-nu sur Instagram ? 

Il est vrai que j’aurais sûrement trouvé ça davantage normal. Il est plus classique pour un homme de montrer son corps sans être jugé, c’est sûr. 

Voilà. Je n’ai pas envie que la sexualisation de mon corps par la société en raison de mon genre m’empêche de m’habiller comme je le souhaite, de m’exprimer comme je l’entends et encore moins de poster sur mon propre compte ce qui me fait plaisir et me fait me sentir belle. 

Oui, mais cela peut vraiment donner une mauvaise image de toi-même. Tes idéaux sont les bons, mais il faut aussi être réaliste sur le fonctionnement de notre société.

Mes valeurs ne dépendent pas du nombre de centimètres de peau nue que l’on voit à travers certaines de mes tenues. Et même si on ne peut apprécier à travers des photos si je suis une bonne personne ou non, je refuse de réduire le caractère bon ou mauvais d’une femme à ce qu’elle décide ou non de poster sur Internet. 

Et vous, à l’ère du big data et de la libération des mœurs, pour ou contre le fait de poster des photos de soi sur Internet ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *