HS03 : Féminin-Masculin. Quel est le problème ?

couverture rapport homme femme
couverture rapport homme femme


HS03 : Féminin-Masculin. Quel est le problème ?

Chers lecteurs,

Dans notre société, des interrogations profondes naissent sur le rapport homme femme, la violence et les moyens d’y remédier. La recherche d’une grille de lecture facile tend à accorder au masculin l’apanage de la violence tandis que le féminin serait l’expression de l’apaisement. Chacune et chacun se trouvant jugés à l’aune de ces définitions réductrices.

Une vision actuelle du monde postule que les hommes ne sont pas prêts. Il leur faudrait cultiver un monde de douceur, pour qu’enfin ils lâchent la part brutale, voire violente qui les habiterait. Vision que je qualifierais de « féminine » en ce qu’elle porte espérance sur les notions d’accueil, de douceur et d’écoute. C’est par exemple la non-violence des « mamans » qui a toute sa place, son efficacité. Mais elle a aussi sa limite en ce qu’elle semble rejouer l’éternel conflit entre le Bien et le Mal. 

Cette injonction à la douceur comme remède, vient sans doute en partie d’une confusion. Elle amalgame les forces qui aident à faire face aux inévitables conflits, et la violence. La colère n’est pas la violence. La combativité n’est pas la violence. L’action n’est pas la violence. La violence, c’est quand ces énergies sont mises au profit de la négation de l’autre, de la contrainte, de l’humiliation, de la soumission, de la spoliation. C’est quand elles tentent d’annihiler le droit à « l’autre » d’être elle-même ou lui-même. On ne peut éluder qu’il existe un monde propre à la masculinité au moins dans son fondement animal, biologique. 

Dans bien des traditions, même si le rapport homme femme peut évoluer, le jeune garçon quitte le monde des mamans. Il le quitte pour celui des hommes. Ainsi, des rites sociaux ont donné une forme aux changements profonds qui se passaient dans les jeunes hommes. Changements physiques, hormonaux, relationnels  le préparant à la confrontation, à la force, à la reproduction, émergence d’une force de vie qui vient du fond de sa biologie. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *